«

»

Déc 24 2013

Réaménagement d’Issy où comment une bonne idée…. devient une catastrophe !

C’est une longue et édifiante histoire que celle du nouvel aménagement d’Issy les Moulineaux. C’est un roman aux multiples chapitres, que pour vous, adhérents et sympathisants, nous allons narrer …

 

Chapitre Premier : un besoin nait

Au départ, notre nouvelle filiale ITS doit se trouver de nouveaux locaux, car la société d’origine qu’ITS quitte, reste dans les locaux du Plessis Robinson….

D’où germe l’idée, excellente, de rapprocher les équipes ITS de celles de sanef…. Et hop, tout le monde à Issy….

Notre bon DRH prend les affaires en main (pourquoi lui ?…mais pourquoi pas lui nous direz-vous aussi…). Persuadé que « l’open space » …oups, l’espace partagé (faites attention, il n’aime pas du tout que l’on parle d’open space…) est la solution pour optimiser l’utilisation de nos deux étages, il mandate un cabinet spécialisé, qui cogite, seul, (avec notre bon DRH quand même) des plans…. Qui sont présentés :

  • Aux nombreux directeurs peuplant notre vénérable siège social, créant très vite des frictions entre eux, car d’un coup les espaces se réduisent, certains bureaux rapetissent, d’autres disparaissent purement et simplement…. Bref, une foire d’empoigne commence, dont certains sortiront vainqueur, d’autres pas…. Suspens, nous y reviendrons dans un autre chapitre…
  • Aux membres du CHSCT, lors d’une réunion, assez rapide, et purement formelle, l’avis des représentants du personnel n’ayant aucune espèce d’importance aux yeux (et aux oreilles) de notre bon DRH… qui précise avoir obtenu l’accord de tous pour entamer les travaux…..

Les aménagements sont estimés à 3M€ environ….. une paille !

 

Chapitre Deuxième : c’est pas si simple…c’est absurde !

Et que découvre-t-on sur ces fameux plans ?

  1. La plus part des bureaux individuels sont supprimés et remplacés par des espaces partagés/open space
  2. Il n’y a malgré la suppression de presque tous les bureaux individuels, pas assez de places pour accueillir toutes les équipes d’ITS
  3. Du coup, un nouvel immeuble, en face de notre siège, est partiellement loué

L’absurde débute….

On découvre que les équipes ITS seront coupées en 2, les commerciaux dans le nouveau bâtiment et les techniciens au 7ème de notre siège… Doublement absurde que :

  • De couper une équipe cohérente sur deux entités géographiques,
  • Et de déménager Eurotoll intégralement dans le nouveau bâtiment, avec les commerciaux ITS….

Pourquoi ? Tout simplement parce que l’on se rend compte que l’équipe technique d’ITS a besoin de matériels lourds et encombrants, que le nouveau bâtiment ne peut accueillir…CQFD : il faut donc les installer sur un plateau au 7ème étage…..

Pour ceux qui ne suivent pas : un premier résumé….

On a voulu rapprocher les équipes d’ITS de celles de sanef en les installant dans un bâtiment trop petit et inadapté à leurs besoins, en déménageant Eurotoll qui n’avait rien demandé…. Et le tout pour 3M€….. C’est plus clair ?

Malheureusement, ce n’est pas tout….

 

Chapitre troisième : Tout va bien se passer….

L’absurde ayant été décidé, la mise en œuvre démarre… Le royaume d’Ubu s’ouvre d’un coup à nous….

L’opération est prévue pour que tout aille bien…

  1. Mais très peu d’informations circulent…. Personne ne sait quand il déménage et pour ou… les plus chanceux savent s’ils changent d’étage… On a même eu le cas d’un directeur parti en vacances (si, si, ils partent en vacances aussi…), qui a découvert que son déménagement était fait à son retour !…. Au moins, il n’a rien du porter, lui….
  2. les personnes déménagent temporairement dans des bureaux en semaine, et les travaux d’aménagement se réalisent le WE… permettant, le lundi matin, d’intégrer son nouvel espace…. Parfait… mais cela veut dire 2 déménagements consécutifs…et gare à vous si tous n’est pas déménagé : c’est à vous de terminer et de porter les cartons ! L’entreprise de déménagement ne revient pas pour vous, sinon c’est 450€ de coût supplémentaire… il est donc préférable que vous attrapiez un tour de reins en portant des cartons lourds, que de dépenser plus…
  3. dans des délais aussi courts, l’entreprise n’a pas le temps de tout réaliser… comme par exemple, le remplacement de la moquette, qui reste d’origine….mais nous rappelle l’emplacement des anciennes cloisons et les récents travaux…..
  4. et puis tout va tellement vite, que le nouveau mobilier n’a pas été livré ! Résultat, on loue des meubles de bureau (si, si , c’est vrai…. Incroyable mais vrai…), en attendant les neufs…ce qui nécessitera un nouveau déménagement pour les salariés…. Cela ne fera que trois en quelques semaines !!! (et la location de meubles, c’est combien ?)

Les travaux ne devaient pas se dérouler en semaine…. Sauf qu’au 8ème, ce n’est pas vrai… demandez à l’équipe de la Direction Communication ou de Concession et Développement durable (qui sont juste à côté de la salle du conseil d’administration, en cours de travaux) le bruit, les vibrations et la poussière qu’ils endurent depuis 15 jours…..

 

Chapitre quatrième : et les conditions de travail ? Lamentables….

A l’heure où nous rédigeons cet article, tout n’est pas achevé loin de là… Eurotoll et ITS sont dans le nouveau Bâtiment, la moitié du 7ème est détruite et en travaux, et le 8ème également en travaux sur 1/3 de sa surface

Mais pour ce qui est déjà fait, les constats sont sans appel :

 Les gagnants sont……
  1. 1 grand gagnant : J Couzineau qui récupère un bureau juste à côté de ceux du Présidente et du DG…. Bien vu !
  2. Trois situations stables : les deux DGA et notre bon DRH…..
  3. Les autres directeurs ont tous gardés de beaux bureaux, fermés et capitonnés….
 Les perdants sont….  Devinez ? Les autres !

Si nous plaisantons, c’est pour garder un peu de légèreté car pour le reste, c’est tout simplement une catastrophe… et même une honte, n’ayons pas peur des mots….

Car sont entassés dans quelques mètres carrés 4 à 6 collaborateurs, qui se retrouvent en vis-à-vis (la largeur de leurs deux bureaux, soit 1.6m), sans cloisons, sans intimité… La moindre voix un peu forte, la moindre visite, le moindre coup de téléphone gênent tout le monde…. On vit les uns sur les autres, sans aucun confort….

Des conditions de travail d’un autre temps…. C’est tout simplement incroyable…..

Et en plus il n’y a pas assez d’armoires pour ranger ses dossiers… ni pour ranger, en sécurité, ses affaires personnelles…. Car ces espaces partagés sont ouverts, sans porte, et donnent directement dans le couloir…. Couloir utilisé par les uns et les autres qui se réfugient pour téléphoner avec leurs portables, cherchant ainsi à ne pas déranger son voisin, situé à 1 mètre…..

La direction impose aux salariés d’Issy une dégradation inacceptable de leurs conditions de travail… Le mépris dont fait part la direction à leur encontre est sans égal….

Il suffit d’ailleurs de voir les mines déconfites de Ch Allart et de A Hary vis-à-vis de leurs équipes, pour mesurer ce que leurs collaborateurs subissent : ils ont tous deux probablement honte de leurs beaux et grands bureaux cloisonnés face aux open space de leurs collaborateurs…..

La CFE CGC ne peut pas être indifférente à cette situation…. Vous nous avez contacté, vous nous avez fait part de ce que vous vivez : ce sont vos témoignages qui ont permis la rédaction de cet article….

Mais nous avons encore besoin de vous : faites nous part, en toute confidentialité, de vos remarques, de vos reproches, de vos suggestions : nous serons vos porte-paroles pour que vous soyez respectés et retrouviez un environnement de travail valorisant.

 

Nous allons réagir auprès de la direction pour que de nouveaux aménagements, complémentaires, soient prévus et rapidement installés afin que chacun, employé, agent de maitrise et cadre, travaillant à Issy, retrouvent des conditions de travail plus normales…

3 Commentaires

  1. Anonyme

    Tout d’abord meilleurs voeux à toute l’équipe cfe-cgc qui travaille (souvent dans l’ombre) pour notre bien à tous !

    Concernant cet article, n’étant pas sur Issy, je ne peux que compatir aux conditions de travail de nos collègues !
    Par contre, il y a des rumeurs insistantes sur une réorganisation des bureaux de Senlis …
    En savez vous plus ?
    Va t’on répéter les mêmes erreurs que sur Issy ?

    Bon courage à tous.

  2. AdminBlogCFECGC

    Merci pour l’équipe !
    Nous avons effectivement tous appris récemment que tous les bureaux avaient été pris en photo
    sur SENLIS ( même les bureaux de ceux qui n’étaient pas présents sur le site ce jour-là). Des raisons différentes ont été avancées aux gens quant à cette étude des superficies : des raisons de sécurité, des recrutements (DCP), besoin d’une cellule de crise …
    Pour le moment, nous n’avons pas plus d’info mais nous vous tiendrons informés !

  3. Anonyme

    Non content de dégrader les conditions de travail des salariés dans des « espaces de travail partagés », le DRH ne peut supporter que des salariés personnifient un peu leur bureau et veut imposer la place de chaque meuble et le décorum identique pour tous : à savoir blanc et gris ! Aucune touche personnelle n’est permise, pas même les plantes vertes !
    Est-ce vraiment le rôle du DRH d’un groupe tel que Sanef de s’occuper de ce genre de choses ? N’a t-il pas d’autres dossiers à gérer ? Ou son rôle se limite-t-il à démotiver les bonnes volontés qui ne demandent qu’à donner le meilleur dans leur travail ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.